• Hypnose Moderne

Hypocondrie




Quand on souffre d’hypocondrie, le rapport au corps et à la santé est une immense source d’anxiété. Ce trouble chronique, que l’on peut considérer comme une phobie, est celui des maladies imaginaires. D’un tempérament anxieux, l’hypocondriaque est régulièrement persuadé qu’il est atteint d’une maladie grave, voire incurable. Cancer, troubles cardiovasculaires, troubles dégénératifs… Toutes les maladies de civilisation y passent. Parce qu’elle déconstruit profondément les pensées négatives et fausses croyances inconscientes, l’hypnose est une approche toute indiquée pour traiter l’hypocondrie. Plus globalement, elle donne d’excellents résultats sur les phobies, vécues comme un véritable handicap au quotidien..

 

Hypocondrie : une peur démesurée de la maladie

Les hypocondriaques souffrent très régulièrement de crises d’anxiété liées à leur état de santé. Ils passent beaucoup de temps chez le médecin, s’inquiétant de symptômes fantômes et de ‘maladies imaginaires’…


Symptômes : dans la peau d’un hypocondriaque

L’intérêt que porte l’hypocondriaque à sa santé s’apparente à une véritable obsession.

L’angoisse de la maladie qui le suit au quotidien peut, dans certains cas, conduire à la dépression. Approche douce mais puissante, la thérapie par l’hypnose pour soigner l’hypocondrie permet de remodeler en profondeur les pensées négatives et fausses croyances profondément ancrées.

Parmi les symptômes les plus fréquemment rencontrés par les personnes hypocondriaques, on retrouve :

  • S’imaginer gravement malade : cancer, méningites, troubles cardio-vasculaires, maladies auto-immunes…

  • Difficultés respiratoires d’origine anxieuse

  • Douleurs chroniques inexpliquées

  • Consultations médicales excessives ou phobie médicale

  • Besoin régulier de se rassurer via la palpation

  • Crise de panique

  • Crise de panique

  • Phobie sociale/isolement/vie de famille perturbée

  • Dépression légère à sévère (pouvant elle-même être à l’origine du trouble)


Quand le corps devient l’objet de tous les maux

Même s’il ne faut pas la confondre avec la nosophobie (peur d’attraper des maladies), l’hypocondrie n’en est pas moins une peur irrationnelle. L’individu qui en souffre a une perception faussée de sa propre santé et ne peut s’empêcher de se trouver toutes les maladies du monde. Il entretient un rapport complexe avec son propre corps qu’il perçoit souvent comme vulnérable, fragile, voire franchement hostile.

Anxieux et de nature angoissée, il vit dans la peur permanente de tomber gravement malade et son quotidien peut vite devenir insupportable. Le moindre symptôme, souvent somatique, est un signal d’alarme qui déclenche la crise d’angoisse. Il n’a pas juste peur de tomber malade, il se persuade qu’il l’est réellement…


Causes émotionnelles internes ou événements extérieurs : d’où vient-elle ?

L’hypnose pour guérir de l’hypocondrie est une approche alternative complète car causale. Dès le début de la séance, l’hypnothérapeute tente d’identifier les origines profondes de ce trouble anxieux.

S’il est difficile d’établir avec certitude les grandes causes de l’hypocondrie, les spécialistes s’accordent à dire qu’elle touche surtout les personnes de nature anxieuse.

On remarque également une peur de la mort et/ou de vieillir très présente chez de nombreux hypocondriaques.

Certaines personnes le deviennent après avoir vécu un traumatisme (maladie grave, maladie d’un proche,…) mais cela n’est pas systématique. Un quotidien stressant, une difficulté à gérer ses émotions et un besoin pathologique d’être rassuré peuvent aussi favoriser l’apparition du trouble.


L’hypnose pour apaiser durablement l’anxiété de l’hypocondriaque

Un travail puissant de relaxation et de lâcher prise

Quand elles sont en crise, les personnes hypocondriaques se laissent dépasser par leurs angoisses. Indispensable pour distinguer réalité et interprétation, la prise de recul ne peut se faire. Ainsi, l’individu est persuadé d’être malade et rien ne peut le rassurer.

L’hypnose pour apaiser l’hypocondrie lui permet d’apprendre à complètement lâcher prise. Cet état profond de relaxation, dit transe hypnotique, aide l’hypocondriaque à reprendre le contrôle sur ses peurs et à les observer avec recul et lucidité.

Paradoxalement, cette reprise de contrôle participe aussi à lui faire comprendre qu’il ne peut pas tout contrôler et que son corps fonctionne normalement, avec ses hauts et ses bas.


Déconstruire ses croyances négatives et anxiogènes

L’hypnothérapie est particulièrement indiquée pour se débarrasser durablement d’une peur irrationnelle. Son travail profond sur l’inconscient permet en effet de remodeler certaines idées bien ancrées. Quand on est hypocondriaque, on surinterprète le moindre petit symptôme et on se met en alerte. L’idée selon laquelle la maladie serait omniprésente et systématique n’est bien sûr pas fondée, mais prend pourtant le dessus. On parle alors de croyances négatives logées au cœur du subconscient, rendues accessibles grâce à l’état hypnotique.


Suggestion positive : quand santé et bien-être ne font qu’un

En tant qu’êtres vivants pensants, le rapport que nous entretenons avec notre propre corps est parfois complexe. Nous ne comprenons pas toujours les signes qu’il nous envoie et avons tendance à les ignorer ou au contraire à leur accorder trop d’importance.

Chez les hypocondriaques, cette complexité est à son apogée. La santé est une source permanente de stress et le corps est perçu comme l’ennemi. Insufflée par l’hypnothérapeute, la suggestion positive permet à l’individu de se reconnecter à son corps de façon agréable et sereine. L’enjeu ? Inciter le subconscient à ne plus associer la santé à l’angoisse, mais créer un lien de confiance solide entre la personne et son propre corps.